Bienvenue, !
Votre compte  

Blog Télémédecine - Psy


  Un espace ouvert de discussion sur le thème de la télémédecine  

 Accueil

  Les articles de Christophe Parot


  Sommaire :

  Afficher

  Les articles :

Pourquoi je tombe malade et comment je gai-ris.

Par Christophe Parot, le 22 juin 2019.

D’après Itsuo Tsuda, fondateur du mouvement régénérateur et disciple de Maître Noguchi et de Maître Ueshiba, la condition normale, c’est la bonne santé.

Le corps de l’homme est prévu pour parcourir des dizaines de kilomètres, chasser du gibier, honorer sa compagne, manger des grillades, boire du vin …

Pourquoi je tombe malade ?

Si je dois m’asseoir 8 heures par jour en subissant l’agressivité de mon chef ou de mes clients, si je dois respirer des microparticules e des polluants en rentrant chez moi, si mes voisins jettent leur mégots de cigarettes dans le jardin commun et que je ne peux pas les étrangler, il y a de fortes chances que je tombe malade.

Si aujourd’hui, un inconnu du nom de Pasteur attrapait le premier gamin venu pour lui administrer par voie veineuse une décoction de sa composition, il irait directement en prison et il ne pourrait pas découvrir les MICROBES.

D’après la médecine chinoise, si je tombe malade, c’est soi que j’ai eu des émotions trop fortes que je n’ai pas su laisser passer, soit que j’ai eu froid ou trop chaud ou trop humide ou laisser le vent s’introduire dans mon corps énergétique.

Mon expérience m’a montré que pour gai-rire, il faut :

- le décider

- trouver un thérapeute en qui j’ai confiance

- que celui-ci applique des techniques efficaces appropriées

- que les influences transgénérationnelles m’autorisent à vivre ma vie et ne me forcent pas à continuer à honorer la mémoire de mes ancêtres.

- pour des raisons que je ne connais pas.

 

Comment s’appliquent ces conditions dans le cas de la télémédecine ?

 

- Décider de gai-rire : je ne sais pas comment les pensées naissent et se développent dans mon cerveau, mais cette étape reste la même, en situation de médecine conventionnelle et en situation de télémédecine

 

- Trouver un thérapeute en qui j’ai confiance : le thérapeute en qui j’ai confiance c’est celui que l’on m’a recommandé, qui a gai-rit quelqu’un que je connais. Par exemple Juan de Dios au Brésil. Pas un inconnu qui répond au téléphone.

 

- Le thérapeute applique des techniques éprouvées. Un psychanalyste pourra sans problème répondre, oui …, en communication sur skype, mais un acupuncteur aura plus de difficultés à planter ses aiguilles. Sans compter que le ki de l’acupuncteur doit interagir avec le ki du patient.

 

- Pour mes ancêtres, il me faudra de toute façon une constellation familiale pour que je prenne conscience de leur influence sur mon comportement. Donc constellation à distance …

 

60 % de nos concitoyens ne sont pas prêt à faire confiance à un diagnostique établi par une IA. Par contre en Afrique, ou la présence de médecins fait cruellement défaut, la télémédecine se développe beaucoup plus rapidement si j’en croît le nombre de projets financés sur Faster Capital.

 

Pour finir, les vaccins seront-ils plus efficaces si ils sont administrés à distance ? Rappelons qu’une population normale qui attrape la grippe conserve 85 % d’individus sains au pic de l’épidémie alors que seulement 15 % des malades vaccinés attrapent la grippe.

 

Les spécialistes du big data apprécieront alors que ceux qui savent que 85 + 15 = 100 demanderont une analyse complémentaire en double aveugle.

Dans le cas de la vaccination, l’analyse en double aveugle est impossible, alors que dans le cas de l’acupuncture, elle est obligatoire, là aussi la nuance est importante.

 

En conclusion, une pratique quotidienne du QiGong, une nutrition suivant les bonnes pratiques d’Isabelle Laading, une habitation respectant les règles du FengShui, le travail de vos rêves et vous devriez pouvoir vous passer de thérapeutes, que ce soit en consultation fesse-to-fesse ou à distance.

Image source : https://unsplash.com/photos/hOj3-0lTK8E Marion Michele.